Business Addict

Veut-on vraiment résoudre la crise du logement en France ?

Mais nous avons tant DE peine à distinguer entre la succession dans la durée vraie et la juxtaposition dans le temps spatial, entre une évolution et un déroulement, entre la nouveauté radicale et un réarrangement du préexistant, enfin entre la création et le simple choix, qu’on ne saurait éclairer cette distinction par trop DE côtés à la fois.Les plus grands penseurs, depuis Aristote, se sont attaqués à ce petit problème, qui toujours se dérobe sous l’effort, glisse, s’échappe, se redresse, impertinent défi jeté à la spéculation philosophique.Nous savons de longue date que cette lumière est éloignée, ou près de s’éteindre, quand nous avons de la peine à démêler les contours et les détails des objets.Reconnaîtrons-nous encore Marie après ce long séjour ?La réussite récente du tandem d’ingénierie numérique constitué entre l’opérateur français Adetef et le Centre (tunisien) d’études et de recherches pour les télécommunications (CERT) mérite aussi d’être saluée.Elle prendrait son temps.Procéder comme le fait Zénon, c’est admettre que la course peut être décomposée arbitrairement, comme l’espace parcouru ; c’est croire que le trajet s’applique réellement contre la trajectoire ; c’est faire coïncider et par conséquent confondre en­semble le mouvement et l’immobilité.Les naïfs, poussés par les rusés, les posent à la littérature.Toutes ces idées fondamentales pour la philosophie russe furent exposées par Khomiakow sous une forme non systématique, à bâtons rompus.C’est grâce à elle que prennent place dans un seul et même temps les changements plus ou moins longs auxquels nous assistons en nous et dans le monde extérieur.Aujourd’hui, la Fed est encore capable de sauver les meubles, voire de casser cette configuration infernale qui se met en place. Selon le bon mot de Arnaud de Lummen «  si l’on mettait tous les économistes bout à bout, ils seraient incapables de tirer une conclusion.  » .

Share This: