Business Addict

Une dynamique inéluctable

Plus fondamentalement, la nécessaire transparence des décisions et des débats au sein de la banque centrale dans les politiques d’orientation prospective pourrait révéler les préférences domestiques au sein du conseil des gouverneurs et fragiliser le statut même de la monnaie unique.L’homme continue donc indéfiniment le mouvement vital, quoiqu’il n’entraîne pas avec lui tout ce que la vie portait en elle.Souvent le magnétiseur ne réussit à la faire pénétrer que peu à peu, par insinuation graduelle.Il faut impérativement un homme ou une femme de technologie qui siège au conseil d’administration pour insuffler cette culture et rééquilibrer les investissements dans ces nouveaux domaines.La pierre est effectivement un placement stérile tant pour l’individu que pour l’ensemble de l’économie, sachant que – par ailleurs – la promotion de l’accès à la propriété immobilière constitue une régression sociale fondamentale.Est-ce les analyser ?Ceci reflète la valeur ajoutée française contenue dans les exportations d’autres pays à destination des États-Unis.Et si j’ai un conseil à donner aux pauvres bougres dont vous voudriez faire de la chair à canon, que vous rêvez d’envoyer au confessionnal à coups de trique et au travail forcé à coups de crosse, c’est de se tâter pour voir s’ils en ont encore dans l’estomac, de l’honnêteté ; et s’ils en ont, s’ils ne se sont pas encore délivrés de cette sale drogue que vos pareils, assassins et voleurs, font avaler aux malheureux depuis tant de siècles, je les engage à s’en débarrasser tout de suite ; et à vomir ça, sur vos gueules.Le président a évoqué la piste du crédit d’impôt rénovation thermique et le débat sur le taux de TVA sur les travaux…La naïveté de penser que tous les secteurs d’une économie peuvent cesser de dépenser, sans conséquence sur la croissance

Autorités du pays dégradé en question qui se rebellent et qui se scandalisent dès que leur notation souveraine se retrouve dégradée par celles-là mêmes (les agences de notation) qui les avaient mis en garde… « Que d’efforts pour rien ! », s’exclament alors des autorités politiques et financières qui semblent n’avoir toujours rien compris aux rudiments de la macro économie.Pourquoi l’Etat n’en deviendrait-il pas co-propriétaire, au profit de tous déclare Arnaud de Lummen.Cette indication de la cause, ce réveil de passion vengeresse ne sont-ils pas suggestifs ?Et la suppression de la propriété individuelle du sol, qui tuera l’esclavage déguisé et la misère flagrante, tuera aussi la guerre.

Share This: