Business Addict

Profits délocalisés, actionnariat internationalisé

L’enfant s’amuse à voir une bille lancée contre des quilles renverser tout sur son passage en multipliant les dégâts ; il rit plus encore lorsque la bille, après des tours, détours, hésitations de tout genre, revient à son point de départ.Bien loin que l’assistance théologique soit à jamais indispensable aux préceptes moraux, l’expérience démontre, au contraire, qu’elle leur est devenue, chez les modernes, de plus en plus nuisible, en les faisant inévitablement participer, par suite de cette funeste adhérence, à la décomposition croissante du régime monothéique, surtout pendant les trois derniers siècles.D’après femme ukraine mariage, ce sont même assurément plusieurs briques qui manquent.Le gendarme de la concurrence européen l’avait dit : on ne fait pas la révolution à huit mois des élections.Dans un récent « non-papier » sur la transparence « pré-trade » envoyé à la présidence lituanienne, chargée de gérer la négociation, il reprend presque à la lettre l’argumentation des banques d’investissement.Nous espérons que la signature du partenariat transatlantique de commerce et d’investissement sera l’occasion d’aiguillonner la croissance de l’économique transatlantique et d’ouvrir de nouvelles possibilités de développement pour les entreprises européennes et américaines.La marque doit faire l’objet d’une surveillance qui permet d’identifier les dépôts ultérieurs de marques gênantes et d’agir contre les déposants.Et il faut un séisme ou un tsunami pour inscrire un pays – Haïti, Indonésie ou Japon – sur l’écran-radar, d’où il disparaîtra une semaine après.Or, il est clair aujourd’hui que si les pays européens ne s’accordent pas sur un plan de restructuration ordonné, indépendamment des choix électoraux de ces pays, et ne profitent pas de la faiblesse historique des taux pour financer les pertes, la crédibilité de l’euro, restaurée à grand peine depuis 2011, peut voler en éclat du jour au lendemain.Dans certains domaines, il faut plus de ressources, ou des compétences nouvelles.Voici deux choses qu’il faut avoir le courage de reconnaître : la France est une nation outrageusement volée de son intelligence, à tous les points de vue, par des camarillas imbéciles ; les grandes masses du peuple, les véritables Français, espèrent fermement que Demain ne sera pas la continuation d’Aujourd’hui, mais sa revanche.Il nous reste, pour conclure, à les combiner ensemble et à voir ce qui en résultera.Ainsi l’on aide les salariés à se concentrer sur le futur plutôt que sur ce qui est perdu ».

Share This: