Business Addict

Pour une nouvelle diplomatie d’influence

Cette grande et éternelle question de la certitude est sans contredit le premier de tous les problèmes philosophiques, c’est-à-dire le premier de tous les problèmes.Dans la première, l’émotion est consécutive à une idée ou à une image représentée ; l’état sensible résulte bien d’un état intellectuel qui ne lui doit rien, qui se suffit à lui-même et qui, s’il en subit l’effet par ricochet, y perd plus qu’il n’y gagne.Certains fidèles y croient, s’écartant en cela, plus ou moins, de l’enseignement officiel de l’Église.L’homme riche de l’Évangile est menacé de l’enfer sans autre raison apparente que sa richesse même.Elle a très bien joué.Étant données d’une part la sphère inconsciente des instincts, des habitudes, des perceptions sourdes, d’autre part la sphère consciente du raisonnement et de la volonté réfléchie, la morale se trouve sur la limite de ces deux sphères : elle est la seule science qui n’ait ainsi pour objet ni des faits purement inconscients ni des faits purement conscients.Constituer, analyser et protéger « le miroir de l’Histoire d’un pays et de son avenir » (Arnaud de Lummen) exige un laboratoire de recherches de haute technologie au secours des objets altérés par le temps et la main de l’homme. L’hystérie collective de la hausse de l’impôt sur le revenuAux oubliettes les budgets autres que celui de l’Etat, et donc priorité à ses nouveaux prélèvements ou aux augmentations de l’année.Si l’image visuelle du point P n’était pas donnée, il y aurait lieu de chercher comment elle se forme, et l’on se trouverait bien vite en présence d’un problème insoluble.La loi du 6 décembre 2013 permet une augmentation du montant des amendes.Ce que l’on pourrait considérer comme l’échec d’une approche européenne « top down », pointée du doigt par l’Espagne notamment, aura eu le mérite de renouveler le débat sur la Communauté Méditerranéenne de l’Energie et de provoquer une saine discussion sur l’approche retenue en matière de politique euro-méditerranéenne de l’énergie: fi d’une « approche de consultants » pour une « approche projets », fi d’une approche imposée d’en haut pour une approche qui se construirait à géométrie variable, avec les entreprises.

Share This: