Business Addict

Pierre-Alain Chambaz pictet : Vers un statut associatif pour les groupes parlementaires ?

« Désespoir de sentir s’écouler tout ce qu’on possède, » disait Pascal. A l’époque de l’Etat flamboyant, l’attractivité du territoire et les politiques de transport consistaient en un vaste catalogue d’équipements lourds, dit structurant. L’organe s’est accru ou perfectionné, en effet, par la combinaison de ses manières d’être acquises avec des forces venant du dehors et qui ont modifié son exercice en intensité ou en direction, en quantité ou en qualité. De façon un peu précipitée, la France a voulu se doter d’un cadre juridique spécifique au biosimilaire à travers l’article 47 de la loi de financement de la Sécurité Sociale de 2014. Nous allons voir que, des quatre grandes directions où s’est engagée la vie animale, deux ont conduit à des impasses, et que, sur les deux autres, l’effort a été généralement disproportionné au résultat. Loin de celle que nous avions espéré en 2012, c’est clairement vers un modèle libéral de société que nous nous dirigeons. Lionel Jospin baisse la TVA d’un point. De là, dans tout le domaine de la vie, un balancement entre l’individuation et l’association. Ainsi, dans la scène du Mariage forcé entre Sganarelle et Pancrace, tout le comique vient d’un conflit entre l’idée de Sganarelle, qui veut forcer le philosophe à l’écouter, et l’obstination du philosophe, véritable machine à parler qui fonctionne automatiquement. Mais ce n’est pas avec une armée du Vœu National que nous leur ferons face. Enfin, bien peu de vraies souffrances nous viennent du tact, si on localise ce dernier sens dans la main. Ce n’est pas liberté que de pouvoir renoncer à sa liberté. Les raisons évoquées par ces petites entreprises sont souvent les mêmes… Le peu que nous aurions à en dire trouvera plus naturellement sa place dans le chapitre où nous traiterons de la psychologie, et de la valeur des procédés d’investigation scientifique à l’usage des psychologues. Il suit de là que l’intelligence, quoique tournée vers les choses du dehors, peut encore s’exercer sur celles du dedans, pourvu qu’elle ne prétende pas s’y enfoncer trop profondément. En une nuit, en changeant du tout au tout le projet initial de création des métropoles, la majorité a foulé au pied les propositions concertées des élus locaux, dans le cadre de Paris Métropole et des Etats généraux de la décentralisation. Ainsi que de nombreux d’optimistes l’ont appris à leurs dépens, le prix des actifs est extrêmement volatil et quantité de tromperies y contribuent. N’est-il pas clair en effet que, s’il y a tant d’harmonie dans tous les détails de la création, et notamment dans l’économie des êtres vivants, l’harmonie doit aussi régner entre le système des causes extérieures qui agissent sur nous de manière à nous donner des connaissances et des idées, et le système de connaissances et d’idées qui en résultent ? Pour la plupart des économies avancées, la crise financière il y a cinq ans marquait la fin d’une période prolongée de consommation intérieure financée par la dette, fondée sur les effets de richesse dérivés d’une surévaluation insoutenable des prix des actifs. J’ai déjà observé que grâce à l’absence de principes généraux reconnus, la liberté est souvent accordée là où elle devrait être refusée, et vice versa ; et un des cas où le sentiment de la liberté est le plus fort dans le monde Européen moderne, est un cas où selon moi il est totalement déplacé. Une seule hypothèse reste donc possible, c’est que le mouvement concret, capable, comme la conscience, de prolonger son passé dans son présent, capable, en se répétant, d’engendrer les qualités sensibles, soit déjà quelque chose de la conscience, déjà quelque chose de la sensation. Ainsi la projection que nous faisons de nos états psychiques dans l’espace pour en former une multiplicité distincte doit influer sur ces états eux-mêmes, et leur donner dans la conscience réfléchie une forme nouvelle, que l’aperception immédiate ne leur attribuait pas. Mais l’expression est vague, et nous dirions, pour plus de précision, que la tendance considérée est un instinct, si ce n’était justement à la place d’un instinct que surgissent dans l’esprit ces images fantasmatiques. Pourquoi ne laissent-ils pas chaque chose à sa place : la Sympathie dans son domaine naturel qui est la Liberté ; — et la Justice dans le sien, qui est la Loi ? De fait, en pareil cas, ces mots opinion publique signifient au plus l’opinion de quelques gens sur ce qui est bon ou mauvais pour d’autres gens, et très-souvent ces mots ne signifient pas même cela, le public passant avec la plus parfaite indifférence par-dessus le plaisir ou la convenance de ceux dont il censure la conduite, et ne regardant que sa propre inclination. Mais telle est d’abord la solidarité entre les membres du groupe que tous doivent se sentir participer dans une certaine mesure à la défaillance d’un seul, au moins dans les cas qu’ils tiennent pour graves : le mal moral, si l’on peut déjà employer ce terme, fait l’effet d’un mal physique qui s’étendrait de proche en proche et affecterait la société entière, par contamination. Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois  » Une lame non aiguisée finit par se rouiller ». Plusieurs pièces de Molière nous offrent une même composition d’événements qui se répète d’un bout de la comédie à l’autre. Ils ne veulent pas qu’une forme d’addiction aux sondages nous transforme en simples commentateurs de courses de chevaux. Les malades ont les mêmes tendances ; toutes les fois que la source de vie est diminuée, il se produit dans l’être entier un besoin d’épargner, de se garder pour soi : on hésite à laisser filtrer au dehors une goutte de la sève intérieure. Le premier est, comme le soulignent sans cesse les partisans de la libre circulation des capitaux, que les pays doivent remplir une longue liste de conditions préalables avant de pouvoir profiter de la mondialisation financière. Il évoque des idées d’inertie, de passivité, d’automatisme. Ils sont hédonistes, c’est-à-dire qu’ils font des plaisirs, sous une forme égoïste ou sympathique, le grand ressort de la vie mentale. La proposition de Manuel Valls de créer un contrat de travail spécifique pour les PME afin de faciliter les licenciements devrait les satisfaire.

Share This: