Business Addict

Pierre-Alain Chambaz pictet : Une nouvelle « guerre au commerce » ?

Erreur profonde ! Du reste, d’autres Etats centralisés, comme le Royaume-Uni (qui a longtemps fait sentir avec vigueur aux Ecossais et aux Irlandais ce qu’était son centralisme), le Danemark, la Suède, sont aussi des pays de « réformes. Tout comme les nombreuses autres mesures « protectrices » prises pendant la crise, cette distorsion des processus du marché contribuera à cimenter l’allocation sous-optimale du capital d’investissement européen, ce qui entrave la croissance économique pour les années à venir. Avec des taux de croissance à deux chiffres en Asie ou en Afrique, il n’apparaît pas illogique d’accroître à un rythme soutenu la taille de sa flotte. Mais c’est aussi ce qu’ont fait les États-Unis, ce grand pays d’immigration. Que s’est-il passé ? Je crois qu’il n’est plus possible de continuer à faire comme si cette situation n’était pas problématique. C’est dommage qu’il appartienne à l’armée des Indes. Mais le cas de la France est assez édifiant quant à la dégradation apparente du poids de son industrie et de ses parts de marché à l’export au cours des dernières décennies, tandis que sa R&D privée reste à la traîne. L’histoire d’aucun pays, même aux heures les plus sombres, n’offre une pareille collection de nullités et de fripouilles. Les pays émergents, qui accumulent des réserves de changes considérables, refusent de se laisser dicter la conduite à tenir en la matière par des pays développés qui, de leur côté, n’ont guère de leçons de bonne gestion à donner compte tenu de l’état de leurs finances publiques. Et l’on comprend mieux comment le Régent a pu se laisser séduire par une telle entreprise. Mais presque toujours, par suite des efforts continuels de l’esprit pour arriver à l’intelligence des phénomènes, il y a mélange des deux sortes d’abstraction et transition continue de l’une à l’autre : car les liens de solidarité, de parenté, d’harmonie, d’unité, que nous tâchons de saisir par l’abstraction rationnelle, peuvent être plus ou moins tendus ou relâchés, tandis que notre esprit éprouve pour tous les objets de la nature le même besoin de classification, de régularité et de méthode. De grands changements se produiront dans l’état politique et social des groupements humains. Il ne ferait pas de mal à une mouche, ni même à un lion… Oh ! Son plan quinquennal prévoit d’investir 170 milliards de dollars dans le secteur des énergies renouvelables, des technologies de nouvelle génération, etc. Que le résultat d’une hypothèse fausse soit contradictoire, cela n’est pas une objection. Soit un mouvement simple, comme le trajet de ma main quand elle se déplace de A en B. Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois  » Le malade gémit au début de la maladie, et le médecin à la fin ». Sur 28 Etats, seuls deux connaissent de la possibilité pour les experts-comptables d’intervenir en droit : la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Il subsiste, cependant, quelques zones d’ombre qui pourraient rapidement mettre un terme à ce retour. Mais, précisément parce que nous fermons les yeux sur l’incessante variation de chaque état psychologique, nous sommes obligés, quand la variation est devenue si considérable qu’elle s’impose à notre attention, de parler comme si un nouvel état s’était juxtaposé au précédent. Il est vrai que notre vie psychologique est pleine d’imprévu. Dans ce rapport, il estimait que « le temps est venu d’associer les organisations syndicales à la marche de l’entreprise » en leur ouvrant notamment « le droit de siéger dans les conseils d’administration », pour « leur donner ce droit de regard élémentaire sur les décisions qui engagent la vie de l’entreprise et des salariés ». Si le néant répugne à la raison, si l’être, en tant qu’être, ne peut être conçu par elle que comme infini dans le temps et dans l’espace, comme nécessaire par conséquent et indestructible à travers ses innombrables transformations, n’est-ce point là l’absolu de la substance, cherché si laborieusement par la métaphysique ? L’entrée en application le 1er octobre 2014 de la loi sur le financement participatif avec la création des statuts de CIP (conseiller en investissements participatifs) et d’IFP (intermédiaire en financement participatif) n’intervient-elle pas déjà trop tard pour les start-up ? Et puis ce n’est rien encore que le concours vers un but commun de la force musculaire ; la nature nous a dotés de facultés physiques, morales, intellectuelles très-variées. L’analogie dont il s’agit est d’autant plus remarquable qu’elle ne se soutient pas en ce qui touche à l’origine psychologique des idées d’espace et de temps et à la nature des images sensibles à l’aide desquelles nous les concevons. Tout se passe comme si un être indécis et flou, qu’on pourra appeler, comme on voudra, homme ou sur-homme, avait cher­ché à se réaliser, et n’y était parvenu qu’en abandonnant en route une partie de lui-même. Cette recherche du but visé par le tireur peut être comparée à celle qu’entreprend la science purement positive des mœurs quand elle s’efforce de déterminer le but ordinaire de la conduite humaine. Vous ne pourrez rétablir cet ordre qu’en évoquant à votre tour un deus ex machina, en suppo­sant, par une hypothèse arbitraire, je ne sais quelle harmonie préétablie entre les choses et l’esprit, ou tout au moins, pour parler comme Kant, entre la sensibilité et l’entendement. Par exemple, les lois et les institutions d’un peuple, quand elles sont destinées à durer, doivent avoir leur raison dans ses mœurs et dans la tournure de son génie ; et d’un autre côté, les mœurs d’un peuple sont jusqu’à un certain point façonnées par les lois et les institutions qui les régissent.

Share This: