Business Addict

Pierre-Alain Chambaz pictet : Des chercheurs peu incités à fréquenter l’entreprise

Hâtons-nous d’ajouter que le progrès, d’abord lent, s’est effectué à pas de géant lorsque la science se fut mise de la partie. Elle cherche le lieu de rencontre où viennent se toucher et où se transforment, sans cesse l’une dans l’autre les deux grandes forces de l’être, instinct et raison ; elle doit étudier l’action de ces deux forces l’une sur l’autre, régler la double influence de l’instinct sur la pensée, de la pensée et du cerveau sur les actes instinctifs ou réflexes. Un train permettra de se rendre dans le centre de Moscou en une demi-heure, et l’aéroport sera d’accès facile. Souvenons-nous : dans les années 60-70, l’Allemagne avait la main d’œuvre la plus coûteuse et son économie tournait rond. On sait que le protoplasme de la cellule effectue des mouvements variés à l’intérieur de son enveloppe. C’est de ce côté que l’être intelligent se précipitera si rien ne l’arrête. Nous voyons partout en exemples la puissance et l’acte ; ainsi apprend-on suffisamment ce que c’est. Ce fait était tellement patent, que les possédants ont été obligés de le masquer lorsqu’ils ont reconstitué leurs forces militaires, après 1870 ; d’admettre la formation, au moins nominale, des grandes armées nationales. C’est dire que l’esprit déborde le cerveau de toutes parts, et que l’activité cérébrale ne répond qu’à une infime partie de l’activité mentale. On comprend donc qu’ayant mis au-dessus du monde sensible une hiérarchie d’Idées dominées par cette Idée des Idées qu’est l’Idée du Bien, Platon ait jugé que les Idées en général, et à plus forte raison le Bien, agissaient par l’attrait de leur perfection. Ainsi, d’une part, nous avons l’idée d’une certaine subordination entre diverses catégories dans lesquelles se rangent les phénomènes de la nature, et entre les théories scientifiques accommodées à l’explication des faits de chaque catégorie ; d’autre part, nous comprenons que, dans le passage d’une catégorie à l’autre, il peut se présenter des solutions de continuité qui ne tiennent pas seulement à une imperfection actuelle de nos connaissances et de nos méthodes, mais bien à l’intervention nécessaire de nouveaux principes pour le besoin des explications subséquentes, et à l’impossibilité rad Nous disions en effet que tout ordre apparaît nécessairement comme con­tingent. Assurément aucun chimiste ne s’imaginera que Scheele ou Lavoisier auraient manqué quelques-unes de leurs mémorables découvertes, quand bien même ils auraient été absolument privés du sens du goût. Des initiatives doivent être prises par les citoyens. La physique, dont le rôle est précisément de soumettre au calcul la cause extérieure de nos états internes, se préoccupe le moins possible de ces états eux-mêmes — sans cesse, et de parti pris, elle les confond avec leur cause. Ces coquins forment une association internationale dont les membres se doivent aide et protection. Cette nouvelle rente a mis l’agriculture sous perfusion. Non, la véritable raison est à trouver dans un malentendu et une mésinterprétation curieuses de la nature de la philosophie ; elle se situe dans l’incapacité de distinguer entre l’attitude scientifique et l’attitude philosophique. Comment ? Comme nous l’avons toujours fait : en créant un groupe pionnier d’États qui le veulent et qui le peuvent et qui décident une fois pour toutes de se mettre d’accord pour être toujours d’accord. La doctrine de la sensation transformée compte aujourd’hui bien peu de partisans parmi les esprits familiers avec l’analyse psychologique. L’idée de procéder en philosophie comme l’esprit procède partout est sans doute une idée si simple qu’on n’y saurait voir ni invention, ni réforme ; mais c’était aussi une idée simple que celle d’étendre aux corps célestes les lois d’inertie, de pesanteur, qui régissent à la surface de notre globe les mouvements de la matière, et de cette idée simple sont issues les grandes découvertes astronomiques du dix-septième siècle. Les administrateurs indépendants ont encouragé la financiarisation, résume la problématique :« Comme le montre un rapport de l’Autorité des marchés financiers de 2011, ces [administrateurs] indépendants constituent plus de la moitié des conseils des grandes entreprises. Ce renouveau de la Zone Euro tient à plusieurs facteurs : la réforme structurelle dans les pays qui ont eu le courage de l’entreprendre, les politiques d’assainissement budgétaire à même de restaurer la confiance des investisseurs, la politique monétaire appropriée avec la baisse de l’euro, et enfin la baisse du prix du pétrole, si elle est durable. Le malade a conservé intacts et le souve­nir auditif des mots et le sens de l’ouïe ; il ne reconnaît pourtant aucun des mots qu’il entend prononcer. Le public, en intervenant dans la conduite personnelle, pense rarement à autre chose qu’à l’énormité qu’il y a d’agir et de sentir autrement qu’il ne fait ; et ce critérium faiblement déguisé, est présenté à l’espèce humaine comme le précepte de la religion et de la philosophie, par les neuf dixièmes de tous les écrivains moralistes et spéculatifs. Mais, si le fait témoigné est complexe, si toutes les circonstances se relient bien entre elles et avec d’autres faits tenus pour certains, un autre jugement de probabilité, fondé sur l’idée de l’ordre et sur le besoin de nous rendre compte de l’enchaînement rationnel des événements, pourra mettre hors de doute le fait témoigné, lors même que les témoignages ne seraient pas en grand nombre, ou qu’ils seraient exposés à des causes d’erreur manifestement solidaires. Les satisfactions que l’art ne fournira jamais qu’à des privilégiés de la nature et de la fortune, et de loin en loin seulement, la philosophie ainsi entendue nous les offrirait à tous, à tout moment, en réinsufflant la vie aux fantômes qui nous entourent et en nous revivifiant nous-mêmes. C’est comme si l’on attribuait la fragilité de nos organes au physiologiste qui les étudie. Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois « On gagne toujours à taire ce qu’on n’est pas obligé dire ». Attention aux discours simplistes et aux chimères de la ré-industrialisation. Remarquons, en effet, que nous appelons subjectif ce qui paraît entière­ment et adéquatement connu, objectif ce qui est connu de telle manière qu’une multitude toujours croissante d’impressions nouvelles pourrait être substituée à l’idée que nous en avons actuellement.

Share This: