Business Addict

Pierre-Alain Chambaz

Et, de fait, les systèmes sur lesquels la science opère sont dans un présent instantané qui se renouvelle sans cesse, jamais dans la durée réelle, concrète, où le passé fait corps avec le présent. Le Vietnam accentue son insertion internationale pour accélérer son développement, à l’image de l’expérience chinoise démarrée dans les années 1990. Ils le deviendront facilement, leur forme sera prédisposée à se remplir de cette matière, s’ils dessinent déjà des visions, des extases, suspendant la fonction critique de l’intelligence. Son dos aurait contracté un mauvais pli. Et gare à embêter les réalistes ! Il y a beaucoup de vague sans doute dans ces généralités, comme dans tant d’autres préceptes de logique : nous tâcherons par la suite d’indiquer quelques applications qu’on en peut faire dans un ordre de faits plus spéciaux et mieux caractérisés. Il est également nécessaire que la disparition de cette entité soit de nature à causer un trouble grave à l’économie et au bassin de l’emploi. A cette « flat tax », l’économiste y adjoindrait une taxe sur les actifs nets (déduction faite de l’endettement) de l’ordre de 1% environ, qui ferait office de « loyer à la collectivité pour privatisation », selon ses termes, inspiré d’un certaine frange de l’idéologie libertarienne. IIIUne doctrine qui redoute la science, une science qui ne croit guère à la doctrine, voilà en résumé la situation des esprits dans toute cette aristocratie sociale que se partagent les sciences et les lettres, particulièrement en France. Et en même temps, apparaît constamment davantage le fondement véritable des religions, surtout de la plus puissante, de la plus unifiée et de la mieux organisée d’entre elles : la religion catholique-romaine. Malgré les progrès de la gouvernance mondiale, nous vivons dans un monde de plus en plus fractionné. Il y a certaines choses flatteuses pour la vanité de l’homme et que tous nous croyons naturellement, jusqu’à ce que nous soyons réveillés de notre songe par quelque fait brutal. Les grandes provinces – Ontario, Colombie Britannique et Québec – se taillent toujours la part du lion mais une nouvelle tendance émerge : le développement de destinations de niche. A ceci près que les libertariens entendent remplacer toutes les autres taxes par ce loyer à la collectivité. Ce sont là cependant trois systèmes de philosophie non-seulement différens, mais même opposés. Et qu’il s’agisse de monnaie, de climat ou d’agriculture, le G3 (Amérique, Europe, Asie) organisé en grands blocs de force égale se neutralise plus qu’il ne cogère la planète dans un intérêt commun. Depuis mars, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept. Ce système est toujours accompagné de cruautés, qui, lorsqu’on l’applique avec persistance, deviennent des atrocités de la plus horrible sorte aux yeux de tout homme raisonnable. En creusant un peu, on voit toutefois que cette doxa ordo-libérale, qui s’est imposée à l’Europe, présente des effets pervers, y compris en Allemagne : 7 millions de « mini-jobs », un taux de pauvreté de 16 % (trois points de plus que la France), et une demande intérieure comprimée par des salaires restés, en termes réels, au niveau de ceux de l’an 2000. Les théorèmes de l’arithmétique ne traitent donc jamais des symboles mais des choses représentées. Par exemple, les recherches menées sur les marchés de l’électricité, alors au Massachusetts Institute of Technology, ont mis en garde les régulateurs vis-à-vis de projets de réforme de gestion du réseau de transport, ont identifié les écueils créés par la concurrence au niveau du marché de détail (ménages et petites et moyennes entreprises), et ont proposé des solutions pour limiter la capacité des producteurs à augmenter leurs prix. Autant dire qu’il faut en faire, des courses, avant de commencer à gagner sa vie : à la fin d’une journée de dix heures de travail, il aura péniblement GAGNÉ un revenu proche du Smic. L’Allemagne démontre au contraire qu’il n’y a nul besoin d’ouvrir les magasins le dimanche pour avoir un faible taux de chômage. Tel était le corps humain.

Share This: