Business Addict

Pierre-Alain Chambaz

Au dire des écrivains de l’école de Condillac, la raison, ou la faculté qui distingue essentiellement l’intelligence de l’homme de celle de la brute, consiste dans le pouvoir de se former des idées générales et de les fixer par des signes. L’accord entre les deux venait de ce que l’intelligence imposait sa forme à la matière. Mais contrairement aux idées reçues, le repreneur d’une entreprise en difficulté qui présente un projet à la fois structuré et financé, et qui possède une volonté de préserver de l’activité et des emplois en France, se trouvera toujours en situation de force. Dans la nature, à laquelle nous appartenons par les élémens inférieurs de notre être, la volonté, éclairée seulement par une lueur de raison, est comme sous le charme puissant de telle forme particulière qui la lui représente et à laquelle elle semble obéir d’une obéissance toute passive. Nous sommes forcés de considérer la période historique comme un moment dans l’histoire de notre planète : dès que nous sortons des ères dont l’humanité a compté les années, la mesure du temps devient chose arbitraire. Limiter la profession aux détenteurs d’un diplôme lui rendrait sa crédibilité. Quelles sont ces nécessités ? Mais le déterministe ne se tiendra pas pour battu, et posant la question sous une nouvelle forme : « Laissons de côté, dira-t-il, les actions accom­plies, considérons seulement des actes à venir. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Sénèque, »La vertu est difficile à découvrir ; elle demande quelqu’un qui la dirige et la guide, les vices s’apprennent même sans maître ». Ce problème concerne au premier chef la zone euro qui sort d’une longue récession, avec un PIB encore inférieur à son niveau de 2007 et une reprise, qui si elle est bien réelle, manque encore de vigueur. S’ouvrir… et se protégerNous sommes au cœur d’un paradoxe : d’un côté l’entreprise doit s’ouvrir « Internetement » parlant pour profiter de cette extraordinaire dimension, aspirée à vitesse grand V par les utilisateurs (générations Y, Z,…) et d’un autre côté, l’entreprise doit se protéger pour ne pas se faire totalement dépouiller et veiller à ce que ses clients ne le soient pas aussi. La politique est le plus bel outil pour y parvenir. Entreprenant avec succès l’achat de grands volumes outre-mer, surtout en France, ils vendent ensuite ces marchandises en Chine à un prix réduit. La situation politique corse ne cesse de se dégrader. Pourtant, il faut s’entendre. Suivant le contexte économique, les données gagneraient à être traitées et restituées localement, ou en cascade, en étant filtrées à chaque étape, afin de réduire la taille des données envoyées pour traitement au centre d’exploitation final. Mais le présent réel, concret, vécu, celui dont je parle quand je parle de ma perception pré­sente, celui-là occupe nécessairement une durée. Mais en se vendant comme esclave un homme abdique sa liberté, il abandonne tout usage futur de cette liberté après cet acte unique. Ce sont des cosmopolites, et des cosmopolites de la pire espèce, qui ne choisissent point ce qui leur convient chez les nations voisines, ce qui pourrait leur être utile, mais qui sont prêts — et se déclarent prêts — à accepter sans examen ce que leur apportent des colporteurs équivoques. La réussite dépendra non seulement de l’agilité des entreprises, mais aussi de leur capacité à investir dans un environnement de travail optimal. — Dans la première hypothèse, l’objet matériel n’est rien de tout ce que nous apercevons : on mettra d’un côté le principe conscient avec les qualités sensibles, de l’autre une matière dont on ne peut rien dire, et qu’on définit par des négations parce qu’on l’a dépouillée d’abord de tout ce qui la révèle. Il reprendrait avec les autres hommes sa collaboration. Ainsi, quoiqu’elle se déploie dans le sens de l’espace, la matière n’y aboutit pas tout à fait : d’où l’on peut conclure qu’elle ne fait que continuer beaucoup plus loin le mouvement que la conscience pouvait esquisser en nous à l’état naissant. La chute, dans une brusque accélération de l’histoire, de Zine el-Abidine Ben Ali en Tunisie et d’Hosni Moubarak en Égypte, semble avoir changé la donne. Il a eu pour effet, toujours, d’égarer ou d’étouffer les revendications des Pauvres et de créer un milieu extrêmement défavorable à l’individualité ; l’influence de ce milieu déprimant sur un peuple a été d’autant plus forte que l’histoire de ce peuple, au lieu d’être son histoire matérielle, a été l’histoire des rêves qui lui procurèrent les haschishs de la tyrannie. Et ils ont bien du mérite. Ce document très détaillé énonce les résolutions du Parti concernant les finalités majeures pour approfondir la réforme chinoise.

Share This: