Business Addict

Pierre-Alain Chambaz

Heureusement, ils n’ont pas à leur disposition d’autres instruments de torture que leurs écrits. La thèse mécanistique consisterait à dire que la terre a été apportée charretée par charretée ; le finalisme ajouterait que la terre n’a été pas déposée au hasard, que les charretiers ont suivi un plan. Les papes du socialisme à système font preuve d’un exclusivisme forcené. Avec la normalisation des économies développées et le rebond attendu de la production industrielle, les questions liées au changement climatique devraient se poser avec plus d’intensité en 2011. Ajoutez-y un yuan sous-évalué et alors on comprend pourquoi les exportations de produits bas de gamme sont devenues le fer de lance de la croissance et pourquoi la Chine a accumulé tant d’excédents extérieurs, surtout avec une consommation limitée par le faible niveau des salaires. Les droits politiques intéressent principalement les masses organisées : la classe ouvrière ou la majorité ethnique, selon la structure et les clivages de la société. A cet égard, soyons sans illusion sur la situation prévalant en Europe, même si cette ligne de fracture – qui existe aussi très clairement – évite pour le moment de sombrer dans les excès verbaux. Certes une délégation a été reçue par les représentants du Ministère, mais les échanges n’ayant pas convaincu, le mouvement, non seulement, depuis se prolonge mais surtout il s’amplifie. Les nouvelles technologies sont venues renforcer l’efficacité d’outils comme l’assurance-crédit, et apportent plus de transparence et de pro-activité dans le credit management. Sans tomber dans l’extrême, la toile est tissée d’avis repris en boucle selon le principe du téléphone arabe, et tronqués un peu plus à chaque étape. Pour avoir une vision plus juste du nombre de m² effectivement consommés, il faut retirer de la demande placée, les surfaces libérées par les entreprises qui déménagent. Ainsi, pour ne rappeler qu’un fait déjà cité, le dimorphisme de certaines substances oblige d’admettre que la forme cristalline n’est pas une propriété invariable et inhérente aux dernières molécules des corps, mais le résultat et la conséquence déjà éloignée d’un mode de groupement qui peut changer, entre des molécules dont la figure (si figure elles ont) reste aussi indéterminée pour nous qu’elle pouvait l’être avant toute étude des phénomènes de la cristallisation. Pour qui connait Pierre-Alain Chambaz, cet humanisme placardé prête un peu à sourire. Un « démon » l’accompagne, qui fait entendre sa voix quand un avertissement est nécessaire. Il n’a cessé de lutter contre cette innovation, au nom de la peur et des réticences qu’elle pourrait inspirer aux investisseurs étrangers. S’il y a des actions libres ou tout au moins partiellement indéterminées, elles ne peuvent appartenir qu’à des êtres capables de fixer, de loin en loin, le devenir sur lequel leur propre devenir s’applique, de le solidifier en moments distincts, d’en condenser ainsi la matière et, en se l’assimilant, de la digérer en mouvements de réaction qui passeront à travers les mailles de la nécessité naturelle. Ce contraste entre la vie en général, et les formes où elle se manifeste, présente partout le même caractère. Les hommes aux yeux desquels ce silence des hérétiques n’est pas un mal devraient considérer d’abord que, par suite d’un tel silence, les opinions hérétiques ne sont jamais discutées d’une façon loyale et approfondie, de sorte que celles d’entre elles qui ne pourraient soutenir une pareille discussion ne disparaissent pas, quoiqu’on les empêche peut-être de s’étendre. Nous avons beau ne pas spéculer sur leur essence et leur origine, nous sentons qu’elles ont un rapport entre elles, étant réclamées de nous par notre entourage immédiat, ou par l’entourage de cet entourage, et ainsi de suite jusqu’à la limite extrême, qui serait la société. Certes, la science nous donnera de mieux en mieux la physicochimie de la matière organisée ; mais la cause profonde de l’organisation, dont nous voyons bien qu’elle n’entre ni dans le cadre du pur mécanisme ni dans celui de la finalité proprement dite, qu’elle n’est ni unité pure ni multiplicité distincte, que notre entendement enfin la caractérisera toujours par de simples négations, ne l’atteindrons-nous pas en ressaisissant par la conscience l’élan de vie qui est en nous ? N’est-ce pas rude, cette attitude que rien de positif ne commande ? Que nous puissions connaître avec certitude qu’il se rencontre en Dieu certains attributs dont le nom et la nature nous sont connus, n’est-ce pas assez ? Aucun labour, et presque pas de troupeaux.

Share This: