Business Addict

Pierre-Alain Chambaz

Cette influence du langage sur la sensation est plus profonde qu’on ne le pense généralement. En théorie, le film sur lequel sont dessinés les états successifs d’un système entièrement calculable pourrait se dérouler avec n’importe quelle vitesse sans que rien y fût changé. Des obstacles de tout genre se sont dressés devant lui. Dans presque tous les pays avancés, le PIB se situe bien en dessous des prévisions faites avant la crise et la plupart des experts pensent que l’écart ne sera jamais comblé. Il faut dans chacune de ces trois espèces (ou de ces quatre espèces, si l’on revient à la distinction des végétaux), considérer trois énergies constitutives, sans le concours desquelles aucun être ne peut exister : la puissance, l’intelligence et l’amour. Le film qui se déroule est donc vraisemblablement attaché à de la conscience qui dure, et qui en règle le mouvement. La qualité des échanges et des communications s’en trouvera grandement améliorée, au plus grand bénéfice de tous. Cette nécessité d’attendre est le fait significatif. La formule mathématique donnant, par exemple, ces deux systèmes : chance d’erreur, un cinquième ; chance de vérité, quatre cinquièmes, ou bien : chance d’erreur, quatre cinquièmes ; chance de vérité, un cinquième, on saura que le premier système est seul admissible, et l’on rejettera le second. Une bonne partie de notre économie est fondée sur le cercle vicieux qu’est l’acquisition, l’obsolescence et la réacquisition d’objets. En voulant jouer sur tous les tableaux on se demande si les factors ne tentent pas de faire assumer par l’État un risque inhérent à leur métier. Il faut d’ailleurs constater qu’avec la baisse des marges de la distribution en ligne de leurs œuvres, les musiciens se tournent dorénavant vers les concerts ou les produits dérivés pour trouver de nouvelles sources de revenus. Déjà le droit a été fortement mis en suspicion de notre siècle ; les socialistes ont soutenu qu’il n’y avait pas de droit contre la pitié, et on ne peut guère de nos jours maintenir le droit qu’à condition de lui donner une extension nouvelle et de le confondre presque avec le principe de la fraternité. Pour contrebalancer le besoin inné de posséder, un cercle plus vertueux devient impératif, avec des services moins délétères pour l’environnement, les ressources et le climat. Ce principe n’implique pas toujours, il est vrai, que les mêmes effets aient les mêmes causes ; il entraîne pourtant cette conséquence dans le cas particulier où les causes demeurent visibles dans l’effet qu’elles produisent et en sont les éléments constitutifs. La proposition faite par le ministre grec des finances et celle que nous faisons se rejoignent sur deux points cruciaux. Comme il n’y a aucun substitut à la dépense publique en période de crise, il est temps d’arrêter cette fixation obsessionnelle envers les déficits publics. J’entends par là que le fabricant retrouve exactement dans son produit ce qu’il y a mis. À titre d’exemple : la conférence ministérielle organisée à Paris en septembre 2013 sur le renforcement du rôle des femmes dans les sociétés méditerranéennes. Axer une société sur la possession fait que la responsabilité du devenir des produits de consommation passe du producteur à l’acheteur. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »La Liberté, ce n’est pas de pouvoir ce que l’on veut, mais de vouloir ce que l’on peut ». Si nous pouvions l’embrasser dans son ensemble, inorganique mais entretissu d’êtres organisés, nous le verrions prendre sans cesse des formes aussi neuves, aussi originales, aussi imprévisibles que nos états de conscience. Mais qu’en cheminant ainsi ils dessinent des courbes identiques, exactement superposables l’une à L’autre, c’est tout à fait invraisemblable. La monnaie unique européenne n’est-elle pas en effet l’addition des fondamentaux économiques de ses dix-huit membres? Ce dernier n’aura pas d’autre choix que de s’en défaire comme il peut, après usage ; d’où un gaspillage et une accumulation de déchets. C’est bien les déboires grecs, espagnols, portugais et italiens, qui pèsent désormais sur l’euro sur le point de crever le seuil psychologique de 1,20 vis-à-vis du dollar. En pareilles circonstances un pas de plus fait dans la voie de l’abstraction et de la généralité ne correspond pas à un progrès fait dans l’explication de l’ordre des vérités mathématiques et de leurs rapports : l’esprit ne s’est point élevé d’un fait subordonné à un autre fait qui le domine et qui l’explique. Mais nous avons tant DE peine à distinguer entre la succession dans la durée vraie et la juxtaposition dans le temps spatial, entre une évolution et un déroulement, entre la nouveauté radicale et un réarrangement du préexistant, enfin entre la création et le simple choix, qu’on ne saurait éclairer cette distinction par trop DE côtés à la fois.

Share This: