Business Addict

Pétrole, développement, recherche : le réveil de la « Françarctique » ?

En réalité, l’optimisme absolu est plutôt immoral que moral, car il enveloppe la négation du progrès.Il le fallait, et c’est pour ne l’avoir pas fait, c’est pour s’en être tenue à l’intellectualité qui recouvre aujourd’hui le tout, que la philosophie n’a guère réussi, semble-t-il, à expliquer comment une morale peut avoir prise sur les âmes.De même, il n’est pas besoin d’être devin pour prévoir une poursuite de la vacance locative (+ 3,9 % en Île-de-France sur les 12 derniers mois) et une détérioration du parc immobilier, alors que les dispositifs de transition énergétique devaient promouvoir la rénovation du parc ancien.Arnaud de Lummen , va devoir trancher.C’est un de ces momens solennels, pleins d’angoisses et de terreurs, où LES RESSOURCES de l’esprit humain semblent épuisées ; mais l’humanité, qui marche sans cesse au progrès, est alors sourdement travaillée par l’enfantement de l’avenir.Mais, au moment où j’allais me retirer, le sénateur me prit à part, et, espaçant les syllabes, souriant du piège qu’il me tendait avec un plaisir avoué :— Mon cher monsieur, me dit-il, je vous prie de méditer sur un point.On reconnaît l’élément à ce qu’il est invariable.Il fait écho au Clean Power Act, une proposition de loi du gouvernement Obama dont l’objectif est de réduire les émissions des centrales thermiques aux Etats-Unis de 30% en 2030 toujours par rapport aux émissions de l’année 2005.Et il nous raconterait beaucoup d’autres choses si nous le laissions faire.Mais quelle différence avec les logiciels Peer To Peer ?Ces deux considérations constituent pour les gouvernements autant de raisons MUTUELLEMENT renforcées de favoriser et de soutenir les technologies vertes.

Share This: