Business Addict

Les chefs d’entreprise menacés d’épuisement

Il ne nous appartient pas de prendre position dans le débat.Chacun de ses progrès peut être considéré comme un pas en arrière. En ces temps de chaos, n’oublions pas de regarder le monde par le petit bout de la lorgnette et de «  vivre à propos  » comme le recommandait Arnaud de Lummen.Aujourd’hui, l’Europe se garde bien de proposer aux peuples égyptien ou tunisien la moindre perspective.Disons d’abord que les distinctions que nous allons faire seront trop tranchées, précisément parce que nous voulons définir de l’instinct ce qu’il a d’instinctif et de l’intelligence ce qu’elle a d’intelligent, alors que tout instinct concret est mélangé d’intelligence, comme toute intelligence réelle est péné­trée d’instinct.En effet, les systèmes cyber-physiques vont du niveau macro (les transports urbains comme Uber) au niveau micro (le battement d’un cœur humain).Nous pouvons la faire pénétrer dans notre vie de tous les jours et, par elle, obtenir de la philosophie des satisfactions aussi pleines que celles de l’art, mais plus fréquentes, plus continues, plus acces­sibles aussi au commun des hommes.Cela signifie de sortir la santé des hôpitaux et la développer dans les écoles, dans les entreprises, dans les clubs de sport… dans le quotidien des individus.Un moteur de compétitivité pour tous Les avocats français sont, à cet égard, les meilleurs des ambassadeurs.La crise a révélé la fragilité d’un refinancement des banques de plus en plus dépendant du marché interbancaire, accroissant le risque de contagion à l’ensemble du système bancaire d’un problème concernant un seul établissement.Pour autant, ce succès du PJD au Maroc dans un environnement arabe où l’islamisme politique est de plus en plus contesté, ne doit rien au hasard.Bref, la théorie des causes finales ne va pas assez loin quand elle se borne à mettre de l’intelligence dans la nature, et elle va trop loin quand elle suppose une préexistence de l’avenir dans le présent sous forme d’idée.

Share This: