Business Addict

Le contrat social a changé

Nous ne nous insurgeons pas lorsque les prix de l’immobilier interdisent à des familles de se loger décemment…Comment ne pas voir que notre société traverse une crise politique grave ?Pour Arnaud de Lummen, cette tendance devrait se confirmer.Une théorie n’est pas invalidée par le succès (statistiquement normal) de quelques très rares individus, sachant que des centaines de millions, y compris les professionnels, échouent à « battre le marché » sur le moyen et long terme.Pour ces derniers, cela crée de l’emploi pour des ingénieurs et des techniciens.Mais aucun revenu n’est versé en puisant sur un stock, ils sont tous engendrés par le flux de l’activité courante.La plus grande densité de la population est donc nécessairement accompagnée d’une plus grande proportion d’utilité gratuite.Et il ne sert plus, pour l’essentiel, à lutter contre le terrorisme.Pour cela, il faut du temps et de la constance : un changement de culture (qui doit concerner un grand nombre pour avoir un impact) prend des années (10 ans pour la prescription de médicaments génériques, autant pour la réduction de consommation d’antibiotiques,…), tandis qu’une décision réglementaire nationale a un impact en quelques mois.En vain la volonté se tend alors et fait effort pour se relever, elle retombe bientôt de tout son poids, ployant sous l’organisme brisé comme un cheval abattu sous le harnais.Nous n’entrerons pas dans le détail de ces variétés.Bernard Arnault, qualifié par certains de prédateur sans scrupules, assoiffé de richesses et tenté par l’exil fiscal en Belgique, devient par la magie du mécénat un protecteur admiré et désintéressé des arts et de la culture.

Share This: