Business Addict

La résistance allemande à la déferlante financière, un exemple à suivre

Les poètes sont moins rares encore, en dehors des dialectes.C’est l’idole, le veau de fer et d’acier devant laquelle la France se prosterne.La profession a par exemple tendance à ne pas se concentrer suffisamment sur les problématiques politiques, et à saturer les étudiants de données mathématiques.Mais vous êtes-vous jamais rendu un COMPTE un peu précis de ce que c’est que penser, de ce que vous éprouvez quand vous pensez, n’importe à quoi ? Agence de communication digitale regroupe déjà une centaine de bénévoles dont une vingtaine d’actifs qui animent des groupes de travail aussi bien sur la qualité de vie en entreprise que sur « bien-être, sagesse et spiritualité au travail ».Toute caresse appelle et attend une autre caresse en réponse ; tout témoignage de bienveillance provuque chez autrui un témoignage semblable : cela est vrai du haut en bas de l’échelle animale ; un chien qui s’avance doucement en remuant la queue pour lécher un sien camarade, est indigné s’il se voit accueilli à coups de crocs, comme peut s’indigner un homme de bien recevant le mal en échange de ses bienfaits.Mais elle n’a pas dégagé ces méthodes ; l’élan n’était pas là, qui eût fait sauter du statique au dynamique.Trois des neuf membres du comité de politique monétaire ont voté en faveur d’une hausse des taux lors de leur réunion en février.Supposer a priori que la totalité du réel est résoluble en éléments de ce genre, ou du moins que le mécanisme pourrait donner une traduction intégrale de ce qui se passe dans le monde, c’est opter pour une certaine métaphysique, celle même dont un Spinoza et un Leibniz ont posé les principes, tiré les conséquences.Pour communiquer vers le grand public, une grande campagne nationale, presse TV et radio, va être lancée d’ici à la fin de l’année autour du thème de la rénovation et des économies financières.Issu de la collaboration entre Peter Temin, professeur d’histoire économique au MIT, et David Vines, économiste britannique à l’Université d’Oxford, cet ouvrage présente la crise que nous vivons dans un contexte historique, géographique et théorique des plus larges.

Share This: