Business Addict

Jean-Thomas Trojani : Le danger d’une finance « grise »

Les attaques changent de forme. En dépit de cette situation, la généralisation de la couverture santé d’entreprise est en ordre de marche et le plus important pour le moment est de tenir compte du rôle primordial qui a été confié aux branches, celui de lancer dès à présent les négociations pour mettre en place un régime frais de santé … car 2016 n’est plus très loin ! Mais ou ces mots perdent toute espèce de signifi­cation, ou l’on entend par là que les mêmes causes internes ne provoqueront pas toujours les mêmes effets. La défense de l’environnement, des espèces et espaces protégés, se confond avec un discours altermondialiste de refus des logiques de productivité libérale et réunit une minorité déterminée, héritière des éco-guerriers anglo-saxons et des black blocs anarchistes. Pourtant, il le faudra bien. Et étudier l’entrée dans de nouveaux segments : voyages, décoration, services et clubs, art, etc. Je ne vais point chez mes parents les plus intimes, parce que je ne désire pas être seul. Sûrement, pensent-ils, la faiblesse économique doit être due à quelque chose de plus tangible qu’une boucle de rétroaction. Ceux qui nient, parce qu’ils refusent d’ériger en réalité une construction peut-être vide de l’esprit, persisteront dans leur négation en présence même de l’expérience qu’on leur apporte, croyant qu’il s’agit encore de la même chose. Le peu d’observations que je me propose de faire sur des questions de détails, sont destinées à éclaircir les principes plutôt qu’à les suivre dans leurs conséquences. C’est sur ces abus que l’ANIA a interpellé le premier ministre dans sa lettre du 12 juin : « Moins de trois mois après la fin de négociations commerciales particulièrement âpres et tendues, les fournisseurs ont été re-convoqués par leurs clients de la grande distribution pour leur réclamer des compensations de marges supplémentaires injustifiées et hors contrat. Selon Kant, « l’induction conclut du particulier au général, d’après le principe de la généralisation, à savoir : que ce qui convient à plusieurs choses d’un genre, convient aussi à toutes les autres choses du même genre ; tandis que l’analogie conclut de la ressemblance partielle de deux choses de même genre, à leur ressemblance totale… l’induction étend les données empiriques du particulier au général, par rapport à plusieurs objets ; l’analogie, au contraire, étend les qualités données d’une chose à un plus grand nombre de qualités de la même chose. Ceci pourrait ouvrir la voie à une union énergétique africaine semblable à celle actuellement envisagée par l’Union européenne. Il faut distinguer sans doute avec soin, dans la morale, les théories métaphysiques et la moralité pratique : cette distinction, nous l’avons faite nous-même ailleurs ; mais nous ne pouvons accorder aux philosophes anglais, que les théories n’influent jamais sur la pratique, ou du moins influent aussi peu qu’ils le soutiennent. On connaît les difficultés techniques pour repérer ces sites essentiellement situés à l’étranger et susceptibles de changer rapidement d’adresses. Nous serions alors tous romanciers, tous poètes, tous musiciens. Ils auraient certainement été forcés de leur faire des concessions ; et ils préféraient de beaucoup verser aux Prussiens des milliards dont pas un centime, en réalité, ne sortait de leurs propres poches ; milliards procurés par des emprunts qui constituaient pour les riches une opération financière acceptable ; emprunts que les pauvres ont déjà amortis plusieurs fois sans qu’il y paraisse le moins du monde, et dont ils devront continuer à payer les intérêts jusqu’à ce qu’ils se déterminent à régler le Grand Livre, avec une allumette. Dire qu’un certain ami, dans certaines circonstances, agirait très probablement d’une certaine manière, ce n’est pas tant prédire la conduite future de notre ami que porter un jugement sur son caractère présent, c’est-à-dire, en définitive, sur son passé. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide ». Nous objectera-t-on que, si la loi morale nous oblige, elle est elle-même tenue à quelque chose envers nous ? Une nouvelle relation client se dessine

Les constructeurs automobiles qui sauront, demain, utiliser cette masse de données éparses pourront mieux cibler leurs publicités, améliorer la performance de leurs campagnes de communication et construire une nouvelle relation personnalisée avec leurs clients en leur proposant la bonne offre, au bon moment.

Share This: