Business Addict

Empêcher le maléfice du « credit crunch », facteur de récession

On ne voit pas de ces rangs symétriques de bancs ou de chaises, les premiers réservés aux abonnés payans, les autres, en arrière, laissés aux pauvres.Une expérience de ce genre n’est pas une expérience intemporelle.Madame Limerel avait coutume de penser tout haut quand elle se promenait avec Marie.Favoriser le rebond des entreprises viables.La voix du vieux gentleman farmer, rouillée par la brume, la pipe et le porto, riait encore, bonnement, en cascade discrète, lorsque les fortes lèvres d’orateur de Fred Land répliquèrent :— Pas même.Pour contrer cette déferlante, un travail collectif entre les institutions gouvernementales, les associations comme le Clusif et les sociétés privées de sécurité informatique se révèle indispensable.Bref, les riches en termes de revenus -mais pas de patrimoine- laissent la place à de nouveaux venus.En face de nous, un escalier carré, tout en granit.La campagne présidentielle qui se déroule en France se joue à guichets fermés.A priori on ne peut critiquer cette ambition de porter des projets de long terme après des années de court-termisme symbolisées par la logique spéculative de la finance, le modèle de la valeur actionnariale dans la gestion des entreprises et avec des Etats focalisés sur la gestion de la crise des dettes souveraines.Agence spécialisée en E-réputation ajoute : « Nous pouvons avoir une vision de l’intérieur mais même si cet intérieur ne donne rien, il nous invite à entrer.Pour le moment, bornons-nous à faire remarquer que le temps abstrait t attribué par la science à un objet matériel ou à un système isolé ne consiste qu’en un nombre déterminé de simultanéités ou plus généralement de correspondances, et que ce nombre reste le même, quelle que soit la nature des intervalles qui séparent les correspondances les unes des autres.

Share This: