Business Addict

Ecomobilité : comment Mopeasy a créé avec succès un modèle ouvert innovant

Le dilemme n’est donc pas si facile à résoudre.Nous savons que le contexte financier n’est pas favorable, mais INVESTIR dans la santé de la jeunesse et le dépassement de soi nous permettra de mieux résister à la crise à la fois socialement et économiquement.Les capitalistes qui risquaient leurs économies dans l’entreprise du canal de Suez imitaient à leur façon les ingénieurs qui y risquaient leur vie.Puis, par la communi­cation sympathique qu’elle établira entre nous et le reste des vivants, par la dilatation qu’elle obtiendra de notre conscience, elle nous introduira dans le domaine propre de la vie, qui est compénétration réciproque, création indéfi­niment continuée.Le fruit n’avait plus de valeur.Dans les entreprises de plus de 50 salariés, d’ailleurs, ceux-ci sont déjà informés des projets de reprise, au travers du comité d’entreprise.Il est à la fois un porte-parole, un président de directoire ou de conseil d‘administration, un manager stratège.À un point de vue, cette portion de valeur ainsi anéantie sort du domaine de l’économie politique comme elle est exclue de nos inventaires ; car elle ne s’échange plus, elle ne se vend ni ne s’achète, et l’humanité en jouit sans efforts, presque sans en avoir la conscience ; elle ne compte plus dans la richesse relative, elle prend rang parmi les dons de Dieu.Elle montre en effet que l’âme du grand mystique ne s’arrête pas à l’extase comme au terme d’un voyage.Le processus de décision publique s’en est trouvé modifié, relève Antonio Fiori .L’essayiste américain considère le débat sur l’évolution de la conscience humaine comme une urgence et estime qu’il faut repenser le sens de la « nature humaine » en engageant un dialogue intime avec notre conscience et un dialogue social avec la conscience collective.

Share This: